Laurent Solini

 

 


E-mail : laurent.solini(at)umontpellier.fr

 

Rôle et mission :
En octobre 2012, Laurent Solini soutient une thèse de doctorat en sociologie qui porte sur les expériences de détention des adolescents incarcérés en établissement pénitentiaire pour mineurs. En septembre 2013, il est recruté en tant que maître de conférences à l’université de Montpellier et rejoint le laboratoire Santesih où il intervient essentiellement au sein du Master « Prévention, éducation pour la santé et activité physique » (PESAP).

Responsabilités scientifiques et administratives :

  • De 2018 à 2019 – Directeur de la recherche « D’une institution de prise en charge à l’autre. Pour une étude des socialisations institutionnelles des mineurs sous main de justice », subventionnée par la Mission de Recherche Droit et Justice
  • De 2014 à 2016 – Directeur de la recherche « Fabriquer la prison. Pour une étude des « spatialités » au sein de cinq prisons belges et françaises », subventionnée par la Mission de Recherche Droit et Justice
  • Depuis 2014 – Responsable du Master 1 « Prévention, éducation pour la santé et activité physique » attaché à l’UFR STAPS de Montpellier
  • Depuis 2016 – Membre du conseil scientifique de l’UFR STAPS de Montpellier

     
Thématiques de recherche :
  • L'enfermement carcéral : expériences individuelles et collectives en détention
  • Politiques pénales et pénitentiaires
  • L’architecture carcérale
  • Parcours des mineurs sous main de justice
  • Sociologie des délinquances juvéniles et de la jeunesse des quartiers populaires

 

Principales publications :
  • Solini L., 2017, Faire sa peine à l’Établissement pénitentiaire pour mineurs de Lavaur, Nîmes, Champ Social, « Questions de société », [http ://www.champsocial.com/fiche ?id_ebook=1017] (a fait l’objet d’une audition au Sénat, dans le groupe de travail « Réinsertion des mineurs enfermés », le 16 mai 2018)
  • Solini L., Basson J.-C., 2017, « Sortir de cellule / demeurer en cellule. Une sociologie des expériences paradoxales de la détention en établissement pénitentiaire pour mineurs »,  Agora débats /Jeunesses, vol. 77, n° 3, pp. 67-79
  • Jaspart A., Solini L., 2016, « “Promenade”. De l’étude d’un quartier mineurs par sa cour », Champ Pénal/Penal field, vol. 13, [http ://champpenal.revues.org/9431]
  • Solini L., Scheer D., Yeghicheyan J., 2016, « Une fenêtre ouverte sur l’extérieur » ? Ecologie de deux espaces carcéraux, Sociologie, vol. 7, n° 3, pp. 225-242, [https://sociologie.revues.org/2851]
  • Solini L., Basson J.-C., 2012, « L’hyperactivité forcée : un mode de gestion des mineurs incarcérés », in Bodin R. (dir.), Les métamorphoses du contrôle social, Paris, La dispute, « Mouvements de société », pp. 167-177
  • Solini L., Neyrand G., Basson J.-C., 2011, « Le surcodage sexué en établissement pénitentiaire pour mineurs. Une socialisation en train de se faire », Déviance et société, Vol. 35, n° 2, pp. 195-215 (fait l’objet d’une mention dans le numéro 232 de la revue Sciences Humaines, Décembre 2011)

 

Thématiques d’enseignement :
  • L’enfermement asilaire et carcéral
  • Production des normes et mécanismes de pouvoir
  • Sociologie de l’éducation et de la socialisation
  • Sociologie de la condition populaire
  • Méthodes de recherche en sciences sociales